Rechercher
  • Humanity For The World

1ère session du comité Had Oc de l'ONU - Convention mondiale de lutte contre la Cybercriminalité

Dernière mise à jour : 10 mai

La 1ère session des travaux du Comité ad hoc intergouvernemental des Nations Unies chargé à l'élaboration d'une convention internationale sur la lutte contre l’utilisation des technologies de l'information et des communications (TIC) à des fins criminelles, à été lancée après plusieurs report dû au contexte sanitaire, le lundi 28 février 2022 et s'est achevée le 11 mars 2022. Cette première session devrait être suivie de 5 autres sessions entre lesquels s'intercaleront des intersessions portant sur des échanges spécifiques ( la 1ère intersession est prévue du 24 au 25 mars 2022) et devrait aboutir à une convention consensuelle internationale début 2024.

En qualité de membre et de partie prenante du comité Had Oc, Humanity For The World (HFTW) accrédité par l'office de lutte contre les crimes et les drogues de l'Organisation des Nations Unies (ONU) participe aux travaux. La délégation de HFTW dirigée par Audrey POMIER FLOBINUS est composée de la présidente et de la première stagiaire de l'organisation Madame Astrid FLOBINUS actuellement élève à l'Institut Catholique Européen des Amériques (ICEA) de Martinique, en stage d'initiation à la diplomatie humanitaire internationale.


Présidée par S.E Mme Faouzia BOUMAIZA MEBARKI, assistée du Secrétariat du Comité Had oc, ces travaux se déroulent sous un format hybride, en présentiel au siège des Nations Unies à New York et à distance via la plate-forme dématérialisée Zoom.

Les États membres de l'ONU et les chefs de chaque délégation accrédités ont reçus des modalités de connexion pour accéder à un espace privatif de collaboration de haut niveau afin de pouvoir participer à la concrétisation de ce projet de convention mondiale de lutte contre la cybercriminalité.

Les premières contributions et discussions échangées sont clairement impactées par le contextes social mondiale, notamment par le conflit Russo-Ukrainien qui ternie l'atmosphère. La plupart des États membres de l'ONU ont rappelés leur solidarité avec le peuple Ukrainien et appelés la Fédération de Russie à cesser le feu.

Alors que ce projet de convention internationale sur la lutte contre l’utilisation des technologies de l'information et des communications (TIC) à des fins criminelles, a été initiée par la Fédération de Russie, certains États membres de l'ONU s'interrogent sur sa légitimité de participation dans ce comité alors qu'elle viole en ce moment même la charte des droits de l'Homme des Nations Unies en envahissant l'Ukraine sans motif avéré et qu'elle a déjà dirigée plusieurs cyber-attaques en direction de plusieurs pays.


Les États membres et l'ensemble des chefs de délégations saluent par ailleurs l'initiative de ce projet de convention qui répond à un vide juridique qu'il s'agit de combler. Toutefois, nombreux sont ceux qui rappellent qu'il ne s'agit pas à réinventer le fil a couper le beurre et qu'il est impératif d'utiliser les documents supports tel que :

- la convention des Nations Unies contre la corruption

- la convention des Nations Unies contre la criminalité

- la convention de Budapest sur la cybercriminalité


La délégation Humanity For The World (HFTW) reste attentive mobilisée et attentive quant à ces échanges historiques et cruciaux pour l'avenir de l'Humanité : sur cette vidéo retraçant la 10 ème réunion de cette 1ère session de travaux du comité had oc, l'intervention du chef de Délégation de Humanity For The World (HFTW), Audrey POMIER FLOBINUS (après celle d'Interpol (vers la fin)).



18 vues0 commentaire