Rechercher
  • Humanity For The World

Données de genre pour l'égalité des sexes: nouvelles approches pour accélérer l'action

Mis à jour : juin 7

Données de genre pour l'égalité des sexes: nouvelles approches pour accélérer l'action

Mardi 14 juillet 2020

Du 07 au 17 juillet 2020, la plateforme centrale des Nations Unies dédiée au suivi et à l'examen du programme de développement durable à l'horizon 2030 via la réalisation des 17 objectifs de développement durable,organise le High-Level Political Forum on Sustainable Development (HLPF), soit le Forum politique de haut niveau des Nations Unies (ONU) sur le développement durable à l'horizon 2030 auquel est assujettie la participation pleine et effective de tous les États Membres de l'ONU et des agences spécialisée de ses États membres. Cette année, en raison de la pandémie (COVID-19) de nombreuses réunions sont réalisées à distance pour respecter les normes de sécurités internationales.



En marge de cet événement, les États Membres de l'ONU et leurs agences spécialisées organisent un certain nombres de réunion virtuelle de haut niveau dont l'objectif est la mise en commun d'information, de statuer, d'échanger sur l'état d'avancement de la réalisation globale des 17 objectifs du développe durable mais aussi de nouer des collaborations visant à atteindre plus rapidement ces objectifs.



C'est dans ce contexte, que la présidente de Humanity For The World (HFTW), le Dr.h.c Audrey POMIER FLOBINUS prend part à un certain nombre de réunions à distance dont la suivante :


Données de genre pour l'égalité des sexes: nouvelles approches pour accélérer l'action


Le Mardi 14 Juillet 2020 de 08h00 à 09h00, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le Programme alimentaire mondial (PAM), l'Agence internationale de développement des femmes (IWDA) coordonnent leurs forces pour mettre en place une réunion dont la thématique "Données de genre pour l'égalité des sexes: nouvelles approches pour accélérer l'action" est en lien direct avec l'anniversaire des déclarations, plans d'action et ordres du jour mondiaux. Alors que le HLPF 2020 se concentre sur l'accélération de l'action et des voies de transformation, cet événement parallèle a permis l'exploration de la nécessité de données robustes, ventilées, sensibles au genre et multidimensionnelles pour réaliser les visions et les objectifs de 2030, notamment l'Agenda pour le développement durable et la Déclaration de Beijing+25.

Rendre visible la situation des femmes et des hommes dans leur diversité est le fondement d'une action plus ciblée et efficace pour réaliser l'égalité des sexes, réaliser les droits de l'homme et les libertés fondamentales pour tous, et assurer un avenir durable pour les personnes et la planète.

Les intervenants :


  • Moderator: First Assistant Secretary and Ambassador for Gender Equality, Government of Australia Julie-Ann Guivarra


  • Bernadette Castel-Hollingsworth, Deputy Director, Division of International Protection, United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR)

  • Kylie Fisk, Research Fellow, Individual Deprivation Measure Team, International Women’s Development Agency (IWDA)

  • Ruth Maetala, Researcher and Director, Dignity Pasifik, Solomon Islands

  • Jacqueline Paul, Senior Gender Adviser, World Food Programme (WFP)



La Déclaration et le Programme d’action de Beijing (BDPfA) font référence à plusieurs reprises à la nécessité de collecter régulièrement, générer, analyser, diffuser et présenter des données récentes et fiables ventilées «par, entre autres facteurs, sexe et âge, autres critères démographiques établis et variables socio-économiques ».

Le BDPfA appelle également au développement d'indicateurs et de méthodes statistiques qualitatives et quantitatives pour améliorer les données relatives aux droits humains notamment celui des femmes. Ces données et indicateurs sont nécessaires pour éclairer l'élaboration des politiques, la planification, les programmes, les projets, le suivi et l'évaluation des domaines critiques.

Vingt ans après l'adoption du Programme d’action de Beijing (BDPfA) , la nécessité d'une «qualité, accessible, opportune et fiable de données désagrégées » pour garantir que « personne n'est laissé pour compte », parallèlement à« l'élaboration de mesures plus larges de progrès », ont été réitérés dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030.

Cependant aux vingt-cinquième et cinquième anniversaires, respectivement, il subsiste un «déficit de données entre les sexes» qui fait obstacle au progrès vers la justice de genre et un développement durable inclusif et équitable.


Convaincre les décideurs de la nécessité d'agir en faveur de l'égalité et d'adopter les actions transformatrices de ressources adéquates, nécessite des données - quantitatives et qualitatives.

Diverses organisations travaillent ensemble pour combler les lacunes de données en matière de genre. Ce travail comprend le développement de nouvelles approches multidimensionnelles qui permettent de mieux comprendre la vie des femmes et les obstacles multiples et interdépendants à la réalisation de l’égalité des sexes.

De nouvelles mesures sont en cours d'élaboration, notamment celles qui mesurent la privation individuelle et l'égalité des sexes face à la sécurité alimentaire.


Audrey POMIER FLOBINUS CEO & President of Humanity For The World (HFTW)


#BernadetteCastelHollingsworth, #UnitedNationsHighCommissionerforRefugees #UNHCR

#KylieFisk, #InternationalWomensDevelopmentAgency #IWDA

#RuthMaetala, #SolomonIslands

#JacquelinePaul, #WorldFoodProgramme #WFP #ProgrammedactiondeBeijing #BDPfA

#JulieAnnGuivarra #Audreypomierflobinus #HumanityForTheWorld #HFTW #Beijing #ODD5 #GenderEquality


16 vues0 commentaire